Lumomat

Lumomat

LUMière MOLécules MATière

Matériaux moléculaires pour l’électronique et la photonique organique

Nouveau !

Le programme LumoMat, lauréat du prestigieux label « Ecole Universitaire de Recherche » à partir de la rentrée universitaire de septembre 2020.

Un projet collectif

Le projet LumoMat-E est porté par l’Université d’Angers.

Partenaires enseignement supérieur : Université de Rennes 1, ENSCR, Université de Nantes (établissement associé).

Organisme de recherche associé : CNRS.

Attirer d’excellents étudiants chimistes de Master et de Doctorat autour d’un groupe de scientifiques de haut niveau, pour inventer l’électronique de demain : c’est l’ambition de la nouvelle École Universitaire de Recherche (EUR) LumoMat. Le projet, porté par l’Université d’Angers, fait partie des lauréats de l’appel à projets lancé dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA3).

Le 29 août 2019, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal a dévoilé le nom des lauréats de la 2e vague de l’appel à projets « Écoles universitaires de recherche » du Programme d’investissements d’avenir. L’EUR LumoMat (LUmière MOlécule MATériaux) figure parmi les 24 projets retenus (sur 81 candidatures).

Dans le prolongement du projet de Recherche-Formation-Innovation LumoMat, soutenu par la Région des Pays de la Loire, LumoMat vise à utiliser les outils de la chimie pour initier des développements sans précédent dans le domaine des matériaux moléculaires pour l’électronique organique et la photonique. L’EUR est focalisée sur trois principaux domaines d’application : les matériaux pour l’énergie, les matériaux pour la santé et l’environnement, et, les matériaux pour le stockage et le transport de l’information. Ces domaines sont tous reliés à des applications industrielles appelées à connaître une forte croissance dans la prochaine décennie.

Porté par l’Université d’Angers, le projet regroupe les forces scientifiques s’intéressant aux matériaux moléculaires dans l’Ouest de la France. A ce titre, il implique quatre Unités Mixtes CNRS-Université (MOLTECH-Anjou, ISCR, Ceisam, IMN) émanant de trois Universités voisines (Angers, Nantes, Rennes) et une école d’ingénieurs (ENSCR). Ainsi sont rassemblés un groupe compact de chercheurs de haut niveau couvrant toute la chaîne de valeurs (conception moléculaire, synthèse, spectroscopie et dispositifs) dans une filière à fort potentiel.

Pour toute demande d’information

(site spécifique EUR LumoMat en construction) :

ou encore contact@lumomat.fr

Dossier de présentation
Un dossier de présentation du MASTER CHIMIE LumoMat est consultable via lien ci-dessous.

Le projet

Le projet Recherche – Formation – Innovation LUMOMAT, fortement soutenu par la Région des Pays de la Loire, vise à développer l’électronique et la photonique organiques de demain.

Ces nouvelles approches technologiques sont considérées, dans une région très riche en entreprises du secteur, comme des domaines complémentaires qui pourraient bientôt concurrencer les technologies classiques à base de silicium.

Porté par 2 laboratoires de chimie ligériens (MOLTECH-Anjou (Angers), CEISAM (Nantes)), ce projet intègre également des équipes de chercheurs relevant de 5 autres laboratoires de la Région des Pays de la Loire (IMMM (Le Mans), IMN et CRCNA (Nantes), GEPEA (La Roche/Yon), LPhiA (Angers)).

Les partenaires développent, caractérisent ou étudient de nouvelles molécules organiques intégrables comme matériaux électro- ou photo-actifs dans des composants. LUMOMAT propose trois principaux domaines d’applications qui couvrent la chaine complète de la molécule au composant :

  • L’énergie (le photovoltaïque de 3ème génération, comburants solaires, OLED)
  • La santé et l’environnement (les capteurs et sondes pour l’environnement)
  • Le stockage d’informations (les nanosystèmes pour le stockage de l’information)

Le projet prévoit, outre des travaux appliqués en lien avec l’écosystème économique local et des partenaires nationaux et internationaux, le développement de nouveaux concepts fondamentaux et innovants et la mise en place d’une formation niveau ingénieur (le master LUMOMAT), la première de ce genre en France.